Mes Livres

Les cahiers d’Unreal Engine T5: Appli­ca­tions Réseau & Jeux Mul­ti­joueurs en Blue­print” aux édi­tions Gra­ziel.

Dans ce 5ième tome, nous allons étudi­er tout ce qu’il est néces­saire de con­naître pour créer un jeu mul­ti­joueurs en ligne ou une appli­ca­tion de tra­vail col­lab­o­ratif en réal­ité virtuelle. La mécanique reste stricte­ment la même, quelque soit la plate-forme cible. En même temps, nous met­trons en place des out­ils réu­til­is­ables pour vos pro­jets, exclu­sive­ment en util­isant les Blue­prints et en s’appuyant quelques plu­g­ins pour combler les fonc­tion­nal­ités man­quantes.

Au Som­maire: un pro­jet mul­ti-postes en 5 min­utes, un tour d’horizon com­plet des mécan­ismes de répli­ca­tion (RPC, Reli­a­bil­i­ty, Rel­e­van­cy et Per­sis­tance, Rep Noti­fy, etc.), décou­verte de l’Online Sub­sys­tem, mise en place d’un Frame­work Mul­ti­joueurs avec Lob­by, déploiement d’un serveur dédié (Win­dows, Mac, Lin­ux), créa­tion d’un chat textuel et vocal, enreg­istrement de ciné­ma­tiques avec l’Instant Replay, out­ils de Pro­fil­ing Réseau, serveur web sur mesure (PHP/JSON), serveur Steam et autres plates-formes (Pho­ton Engine, XtraL­ife BaaS, Android, iOS, Ama­zon EC2, GameLift, Game­Cir­cle, Face­book, Ocu­lus, PS4, Xbox One et Switch), ain­si que le déploiement d’un client HTML5/WebSockets.

Une con­nais­sance avancée d’Unreal et des tomes précé­dents est néces­saire pour prof­iter pleine­ment des savoir-faire exposés dans ce tome.

Pour le com­man­der : se ren­dre sur le site de l’éditeur.


Les cahiers d’Unreal Engine T4: Unre­al Motion Graph­ics et Audio” aux édi­tions Gra­ziel.

couv - tome 4 - DEVANT - 552x741Dans ce 4ième tome, nous nous con­cen­trons sur la créa­tion des inter­faces util­isa­teurs (Menus & HUD) avec Unre­al Motion Graph­ics, ain­si que sur la ges­tion audio sous Unre­al Engine.

Au Som­maire: Le Wid­get Design­er, tous les wid­gets exam­inés à la loupe ain­si que leur pro­gram­ma­tion Blue­print et les ani­ma­tions des wid­gets. Ges­tion de l’audio: les musiques, les sons et les voix. Les sons 7.1 sur­round, les «Sound Waves», «Ambi­ent Sounds», «Sound Cues», «Sound Class­es», «Sound Mix», «Sound Atten­u­a­tions», les «Audio Vol­umes» et les effets de Réver­béra­tion, le plu­g­in «Sound Visu­al­iza­tion (Spec­trum Analyser)», les out­ils com­plé­men­taires comme Wwise et FMOD. Et enfin, les «Dia­logue Waves», «Dia­logue Voic­es» et la ges­tion des sous-titres.

Ce tome est le pre­mier d’une nou­velle série attaquant Unre­al Engine sous un angle plus «pro­fes­sion­nel» (niveau inter­mé­di­aire).

Pour le com­man­der : se ren­dre sur le site de l’éditeur.


Les cahiers d’Unreal Engine T3: Du Lev­el Design au Pack­ag­ing” aux édi­tions Gra­ziel.

couv - tome 3 - DEVANT-556x738Ce troisième tome vient con­clure la par­tie qui a pour but de vous ini­ti­er à Unre­al Engine dans le cadre de la créa­tion d’un jeu vidéo.

Au Som­maire: Lev­el Design avec le Lev­el Stream­ing, les don­nées per­sis­tantes, l’illumination (Tous les Lights à la loupe, Light­Shafts, Lightmaps et Ligth­mass), les Réflex­ions (SSR, Scene Cap­ture), Post­process Mate­ri­als et FX, ges­tion des caméras (sous Mati­nee, sous Lev­el Sequence Edi­tor, via les Blue­prints, tra­jec­toires splines, tran­si­tions et Con­trôle Relatif Caméra). Le Work­flow de la créa­tion du jeu: Les menus, charge­ment & sauve­g­arde, Musiques & sons, la Local­i­sa­tion (via le Dash­board, Google Tra­duc­tion Toolk­it et fichiers PO). Dis­tri­b­u­tion du jeu: Pack­ag­ing, HTML5 avec serveur local, la créa­tion de patchs, et enfin: des ressources pour créer un jeu. Ce qui vous attend est rel­a­tive­ment dense, d’autant plus que nous con­sid­érons que vous n’êtes plus débu­tant (niveau inter­mé­di­aire)

Pour le com­man­der : se ren­dre sur le site de l’éditeur.


Les cahiers d’Unreal Engine T2: Per­son­nages, Intel­li­gence Arti­fi­cielle et Par­tic­ules” aux édi­tions Gra­ziel.

couv AV - tome 2 - LightDans ce sec­ond tome, nous allons nous con­cen­tr­er sur l’animation des per­son­nages et la pro­gram­ma­tion de leur intel­li­gence, tout en con­tin­u­ant le jeu com­mencé avec le pre­mier tome.

Au som­maire: le Tem­plate «Third Per­son», l’éditeur de mesh et d’animations, les dif­férents types d’animation (mor­ph­ing, skele­tal bone, Blend Spaces, etc.), les Blue­prints d’animation, la créa­tion de per­son­nage avec Make­Hu­man, la sim­u­la­tion d’ objets sou­ples (Apex/PhysX), la ges­tion des pro­jec­tiles, la créa­tion de dom­mages, la destruc­tion pro­gres­sive d’objets, la ges­tion basique d’inventaire et le ramas­sage d’objets. Puis nous ver­rons com­ment met­tre en place des Per­son­nages Non Joueurs (PNJ), et pro­gram­mer leur intel­li­gence : Faire des ron­des sur le ter­rain, détecter les joueurs, par­tir à leur pour­suite et atta­quer, le tout au tra­vers des Behav­iour Trees. Enfin, nous étudierons les sys­tèmes de par­tic­ules et créerons plusieurs effets, ain­si que des «decals»

Pour le com­man­der : se ren­dre sur le site de l’éditeur.


Les cahiers d’Unreal Engine T1: Mod­éli­sa­tion, Blue­prints, Matéri­aux et Paysages” aux édi­tions Gra­ziel.

Unre­al Encouv AV - tome 1 - Lightgine est prob­a­ble­ment l’un des moteurs de jeu les plus aboutis de notre époque. Il est accom­pa­g­né d’un édi­teur à la fois sim­ple et puis­sant, qui le rend acces­si­ble à un pub­lic non-développeur: artistes, archi­tectes, ingénieurs, , étu­di­ants. A l’origine ori­en­té vers les gross­es pro­duc­tions de jeux vidéo, il s’est doté dernière­ment d’un nou­veau sys­tème de licence très attrac­t­if: il est désor­mais gra­tu­it à l’utilisation, seuls 5% de roy­al­ties sont demandés sur les jeux et appli­ca­tions dévelop­pées avec le moteur.

Les pro­jets que l’on peut dévelop­per dépassent de loin le secteur du jeu: présen­ta­tions inter­ac­tives temps-réel, ciné­ma­tiques, … là où il y a une his­toire à racon­ter, un pro­duit ou un con­cept à présen­ter, un apparte­ment témoin à faire vis­iter sur Inter­net, voir un con­cert «Next Gen» dans un univers virtuel en util­isant un casque de réal­ité virtuelle ! Avec Unre­al Engine, on peut exporter sa créa­tion vers Win­dows, Linux/Steam OS, OSX, Android, iOS, XBOX One, Playsta­tion 4, Occu­lus Rift… et même directe­ment vers le web en HML5/WebGL.

Unre­al Engine pos­sède une doc­u­men­ta­tion abon­dante, voir impres­sion­nante. De très nom­breux sujets y sont traités, mais cette pléthore d’informations rend aus­si la décou­verte de l’outil très dif­fi­cile, tant la cou­ver­ture fonc­tion­nelle du pro­duit sem­ble inter­minable. Et quand on se penche sur un thème pré­cis, on se retrou­ve inévitable­ment en manque d’informations, ce qui peut paraître para­dox­al.

Ce que nous vous pro­posons est une approche par­al­lèle à cela: un ensem­ble de plusieurs cahiers qui vous guideront dans la créa­tion de tel ou tel type de jeu, sans avoir la pré­ten­tion de se sub­stituer au manuel offi­ciel. Au delà de la créa­tion des jeux, nous explorerons en détail tel ou tel aspect de l’outil, en faisant un point com­plet sur la ques­tion, comme «la créa­tion de ciné­ma­tiques» (les «cute scenes») ou «la ges­tion des effets spé­ci­aux». Chaque cahi­er peut être lu indi­vidu­elle­ment, et selon vos besoins.

Con­tenu de ce cahi­er:
Dans ce pre­mier tome, nous allons vous aider à faire vos pre­miers pas sous l’éditeur en créant votre pre­mier jeu sous Unre­al Engine.

Au som­maire: les fonc­tions de mod­éli­sa­tion de l’éditeur, la créa­tion de com­posants, la pro­gram­ma­tion Blue­prints, l’éditeur de ciné­ma­tique Mati­nee, la créa­tion de matéri­aux (les tex­tures, les nor­mal maps, la trans­parence et les masques, les matéri­aux émis­sifs, les matéri­aux ani­més et dynamiques, les défor­ma­tions via le World Dis­place­ment, les Sub­sur­face col­ors, la réfrac­tion, les fonc­tions de matéri­aux, les instances, etc.), la mod­éli­sa­tion de paysages et l’outil «foliage».

Pour ter­min­er, nous inté­grerons un per­son­nage au paysage – avatar que nous pour­rons con­trôler pour explor­er le paysage que nous venons de créer et explor­er le bâti­ment que nous avons con­stru­it.

Pour le com­man­der : se ren­dre sur le site de l’éditeur.


Con­cer­nant ces cahiers:
Lorsqu’on m’a demandé de tra­vailler sur un manuel pour Unre­al Engine 4, j’ai com­mencé par établir la cou­ver­ture fonc­tion­nelle de l’éditeur et du moteur – puis, toute la galax­ie des plu­g­ins et out­ils tiers. J’ai alors réal­isé que si je souhaitais écrire un livre com­plet sur le sujet, ce dernier prendrait prob­a­ble­ment plusieurs mil­liers de pages et qu’il me faudrait faire de nom­breux pro­jets exem­ples. Tout cela néces­site égale­ment des recherch­es poussées dans le code source pour s’approprier plusieurs fonc­tion­nal­ités non-doc­u­men­tées. Autant dire qu’il s’agit d’un tra­vail de titan. Et puis, je me suis dit que ce serait cer­taine­ment un livre imbuvable… il n’est pas néces­saire de maîtris­er tous les aspects de l’outil pour l’utiliser con­ven­able­ment dans ses pro­pres pro­jets. Ain­si, m’est venue l’idée de découper cette cou­ver­ture par fonc­tions et par thèmes. Cela promet un grande col­lec­tion de livres à terme, mais cela per­met aus­si au lecteur de se focalis­er sur ce dont il a besoin: les jeux 2D, les jeux 3D, le lev­el design, l’animation de per­son­nages, le C++, la pro­gram­ma­tion visuelle, les cours­es de voitures ou les jeux de stratégie temps-réel, les ciné­ma­tiques ou la pro­gram­ma­tion avancée des matéri­aux, le mul­ti­joueurs … autant de domaines que j’aurais un grand plaisir à explor­er avec vous.


Créez vos pro­pres jeux 3D comme les pros avec le Blender Game Engine” aux édi­tions Gra­ziel.

J’ai écrit ce livre pour enseign­er toutes les tech­niques sous-jacentes à la con­cep­tion d’un jeu 3D mod­erne, ain­si que les étapes néces­saires à la créa­tion d’un jeu, seul ou en petite équipe. Je ne suis pas par­ti de moteurs comme UE4 ou Uni­ty, car ils masquent une bonne par­tie de l’implémentation de ces mécan­ismes. Je ne voulais pas non plus repren­dre à OpenGL ou Direc­tX sinon, il aurait fal­lu 3000 pages pour faire moins bien et per­dre tout lecteur vétéran qu’il soit! Je suis par­ti d’un mid­dle­ware: “gon­fler” un moteur comme le Blender Game Engine pour lui inté­gr­er des notions d’Open Worlds / LOD, d’effets spé­ci­aux (pluie, feu, fumée), d’animations par Motion Cap­ture, GUI, etc.

En plus, le Blender Game Engine est un moteur fan­tas­tique car il est doté de son pro­pre mod­eleur 3D, ani­ma­teur, etc. et dis­pose d’un lan­gage scrip­té con­nu (Python) ain­si que d’un sys­tème assez per­for­mant de pro­gram­ma­tion visuelle à l’aide d’un graphe (comme Kismet/Blueprint d’UE4, mais en beau­coup plus sim­ple).

Voilà, c’est à des­ti­na­tion des pas­sion­nés de 3D, mais c’est aus­si acces­si­ble aux débu­tants s’ils suiv­ent à la let­tre les recettes dévelop­pées dans ce livre. J’y développe 7 pro­jets de jeu (Du style Mario au style Tomb Raider, en pas­sant par un Minecraft, un sim­u­la­teur et un jeu de course) et plus de 100 recettes. J’en prof­ite pour aller plus loin que le sim­ple appren­tis­sage des mécan­ismes de la 3D: on apprend à faire un jeu. C’est assez dense, cela aurait pu tenir sur 800 pages, mais on a préféré con­denser le tout dans un manuel portable sans brou­ette et qui peut se con­sul­ter avec une grosse loupe (non, je déconne, mais vous ver­rez, c’est du lourd quand même).

Pour le com­man­der : se ren­dre sur le site de l’éditeur. Il existe aus­si depuis décem­bre 2015 une ver­sion réac­tu­al­isée pour 2.76 (peu de change­ments) en anglais disponible ici.

Une tra­duc­tion en anglais est ter­minée, elle est disponible sur le site de l’éditeur. Le prix est un peu plus élevé pour per­me­t­tre de soutenir la tra­duc­tion.

Aujourd’hui, il y a d’excellents moteurs de jeu qui devi­en­nent gra­tu­its (comme UE4, Uni­ty ou Source 2). Mais je reste per­suadé qu’on ne peut pas utilis­er cor­recte­ment ces out­ils sans avoir une con­nais­sance pro­fonde de la façon dont tout cela fonc­tionne au sein du moteur. C’est pourquoi j’ai écrit ce livre.

33 commentaires sur “Mes Livres

Ajouter un commentaire

      1. salut Gré­go­ry,
        Pou­vez faire un tuto per­son­nel en pdf sur un jeux de stratégie genre com­mand and con­quer gen­er­al.
        Juste le néces­saire pour ce lancer et appren­dre.
        Bien sur je vous pro­pose un bon prix.
        je serais heureux, que vous faite aus­si des mini tuto en pdf et de vous les acheter.
        En tous cas vos livres sont excel­lent sa ma beau­coup avancer dans cer­tain pro­jet.
        Mer­ci et con­tinu t le seul a faire c’est livre pour les Français.

  1. Bon­jour Gré­go­ry,

    Un petit mot pour vous féliciter sur votre bouquin : con­tenu et péd­a­gogie. Je le dévore depuis que je l’ai acheté.
    J’ai com­mencé UE4 avec votre livre ce week­end et j’ai l’impression de jouer un jeu 🙂
    Le fait de com­mencer avec la ver­sion 4.11.2 ne pénalise pas du tout en plus !
    Bref tout est bon et j’ai hâte d’enchaîner sur les suiv­ants
    Bon courage et ne vous arrêtez pas là 🙂

    Zyed

  2. Bon­jour,

    J’aurais quelques ques­tions à vous pos­er sur le Tome 2 de vos sur UE4.
    Je souhait­erais savoir si j’énonce mon prob­lème ici, ou si vous préférez par mail ?

    Encore un grand mer­ci pour ses livres =)

  3. bon­jours,
    A tu fait un forum ou on peut dis­cuter de tes livres?
    Parce que j’ai régulière­ment des ques­tions que je me pose ou je passe qq fois plusieurs heures pour y répon­dre qui sont en rap­port directe aux livres.

    1. Oui, il y a http://forum.benicourt.com/ mais il n’est pas beau­coup util­isé — ani­mer un forum prend beau­coup de temps, et j’ai ten­dance à répon­dre directe­ment par email plutôt que de ren­voy­er sys­té­ma­tique­ment vers les forum. Mieux vaut se tourn­er vers les forums de Blender ou d’Epic quand il s’agit de ques­tions rel­a­tives à ces moteurs et juste un email vers moi quand c’est une ques­tion liée aux livres mêmes.

  4. Mer­ci beau­coup d’avoir pris le temps d’écrire c’est livres qui sont tout sim­ple­ment indis­pens­ables et super bien fait. Encore mer­ci à toi 😉

  5. C’est au niveau du launch­er, dans library de mémoire mais je suis en déplace­ment et je n’ai pas UE4 avec moi. Là où tu peux trou­ver l’éditeur UE4, tu ver­ras, tu peux installer plusieurs ver­sions. Ain­si, en sélec­tion­nant la bonne ver­sion, tu peux créer un pro­jet avec une autre ver­sion que celle actuelle. Par la suite, le pro­jet sera automa­tique­ment ouvert avec la ver­sion asso­ciée de l’éditeur.

  6. Ce qui est bien avec Unre­al Engine, c’est qu’on peut simul­tané­ment utilis­er plusieurs ver­sions du moteur. Ain­si, j’ai toutes les ver­sions de 4.0 à 4.10 d’installées. Pour suiv­re un tuto, mieux vaut tou­jours utilis­er la ver­sion du moteur du tuto — et ensuite, utilis­er le savoir nou­velle­ment acquis dans les ver­sions suiv­antes. Entre la 4.8 et la 4.10, il y a peu de dif­férences sur les sujets traités dans les tomes 3 et 4 — peut-être plus sur UMG car il est encore en développe­ment et que chaque nou­velle ver­sion apporte de nou­veaux out­ils.

  7. Hel­lo!

    Je voulais déjà vous remerci­er pour vos livres, actuelle­ment débu­tant sur UE, ils vont m’être d’une grande aide.
    Et d’autre part, je voulais savoir à quelle fréquence vous pensez que vos livres vont sor­tir ?
    Mer­ci de pren­dre le temps de partager votre savoir.

    Sam.

    1. C’est gen­til mer­ci.
      Le tome 3 sort tout prochaine­ment.
      Avec l’éditeur, nous nous sommes fixés entre 2 et 3 tomes par an pour 2016–2017: c’est assez dif­fi­cile à tenir, mais je vais tout faire pour. Les thèmes des 8 prochains tomes sont déjà plus ou moins fixés et seront spé­cial­isés par rap­port aux tomes 1 à 3 qui sont plus de type “ini­ti­a­tion”. Avec les 3 pre­miers tomes, on fait un peu le tour des pos­si­bil­ités des out­ils, mais avec les tomes 4 et + on entre dans le détail (BP avancés, recettes pour le jeu, Spé­cial C++; mul­ti­joueur et clouds, Ciné­ma­tiques avec Matinee/Sequencer, IA Avancée, etc.)

  8. En effet je pense que ca vient de la. J’achète tes livres dès que pos­si­ble 😉

    As tu déja d’autres tomes de prévu /en cours sur un des sujets abor­dés un peu plus haut ?

    1. Oui, un tome IA Avancé avec la ges­tion des straté­gies de for­ma­tion par exem­ple est prévu. Je ne sais pas encore si ce sera dans un tome spé­ci­fique au jeux de type RTS ou si ce sera dans un tome IA Avancé. En tout, 12 tomes sont prévus aujourd’hui — le tome 3 devrait sor­tir prochaine­ment.

  9. Salut !
    Vrai­ment sim­pa ton site, des arti­cles vrai­ment inter­es­sant (je suis par­ti­c­ulière­ment d’accord sur ton post “être pro­gram­meur en 2015”).
    Je développe actuelle­ment un jeu de stratégie un peu spé­cial (type Age of Empire & Mount and Blade) et j’utilise Ogre3D en moteur de ren­du. Je l’aime bien car j’ai l’impression de con­troller presque tout ce qui se passe, et vu que c’est entière­ment du c++, tout ce qui se passe j’en suis respon­s­able (bon ou mau­vais).
    Cepen­dant pour plusieurs rai­son j’ai l’impression que pour le pro­jet que j’ai, ce n’est pas viable de con­tin­uer avec Ogre.
    J’ai déja eu l’occasion de tester UE, mais plusieurs problèmes/questions me blo­quent.
    J’ai du mal à m’organiser avec les blue­prints, j’ai l’impression que tout ce que je fais est sale et je com­prend pas for­cé­ment ou se trou­ve les vari­ables que je crée etc..
    Sais tu ou aurais-tu des con­seil con­cer­nant ce type de jeu et opti­mi­sa­tion pos­si­ble afin de pou­voir ren­dre aisé­ment 1000 unité , ayant cha­cune leur physique + ia (avec ogre, en plus de LOD et de ren­dre que ce qui est a l’écran, il y a des méth­odes d’instancing), je ne sais absolue­ment pas com­ment c’est géré avec unre­al, prob­a­ble­ment mieux, mais com­ment le met­tre en place ?
    Après avoir par­cou­ru ton site, tes livres m’interessent de plus en plus, ils me per­me­t­traient peut être de com­pren­dre cer­tains aspect encore obscure.

    En atten­dant une réponse, bon dimanche 😀

    1. Mer­ci pour ton com­men­taire.
      On peut tra­vailler rel­a­tive­ment pro­prepe­ment avec les Blue­prints, mais il faut avoir un peu l’habitude: on peut créer des fonc­tions, des macros, utilis­er des col­laps­es, abuser des seq et des reroute nodes… Bref, c’est une habi­tude à pren­dre. Moi aus­si j’ai été un peu trou­blé au début, mais je ne regrette pas mon investisse­ment per­so dans les BPs.
      1000 unités… oui, avec une physique de type “cap­sule”, c’est tout à fait gérable sous UE4. Avec Ogre aussi+Bullet, ODE ou PhysX aus­si.
      L’avantage d’UE4, c’est que même si tu ne sais pas com­ment il gère cela, il le fait 😉 L’instancing est trans­par­ent (même si tu spawn en BP), dès que tu utilis­es 2 mesh­es iden­tiques. C’est fou ce que ce moteur sait opti­miser les choses sans inter­ven­tion, mais quand tu com­mences à maitris­er, tu as accès au paramé­trage de ces opti­mi­sa­tions.
      Les 2 pre­miers tomes devraient bien te servir pour la mise en place du jeu (les unites, l’IA et la map). Mais tu auras besoin rapi­de­ment d’infos com­plé­men­taires… il y a en des tonnes sur le net, mais ce n’est pas tou­jours facile à dénich­er.
      Voilà, je ne sais quoi te dire de plus… UE4 sera prob­a­ble­ment plus facile à appren­dre qu’Ogre, mais le domaine est 10X plus vaste toute­fois. C’est bon de con­naitre d’autres moteurs 3D avant de se lancer dans l’aventure.
      Bonne fin de WE

      1. Mer­ci de ta réponse, lorsque j’ai com­mencer UE, il n’y avait aucun tuto­riel exep­té les quelques vidéos offi­cielles, pas de com­mu­nauté ni quoi que ce soit, c’est pour ca que je me suis tourné vers ogre (après avoir testé uni­ty, cryengine et d’autre). Je maitrise déja ogre, j’ai d’ailleurs une bonne base pour mon rts (selec­tion, déplace­ment, bati­ment, navmesh en util­isant recast qui est aus­si ce qu’utilise unre­al il me sem­ble), je peux envoy­er 4000 unité a l’écran avant d’avoir une chute de fps mais qui reste tout de même jouable). J’allais juste­ment com­mencer bul­let­physique (encore aucune con­nais­sance dans ce domaine) avant de recon­sid­ér­er mes choix. La physique type cap­sule est bonne pour gér­er le per­son­nage dans sa glob­al­ité, mais dans le cas d’un cheva­lier, est ce qu’il y a une physique pour le per­son­nage, une autre pour le boucli­er et pour l’épée ?
        Dans l’idée, je voudrai un résul­tat proche de celui la :
        https://youtu.be/nyeZEkyuxTI?t=1m13s

        J’ai pour ma part trou­ver ogre plus sim­ple a appren­dre (prob­a­ble­ment parce que c’est moin “vaste” comme tu dis) même si dif­fi­cile à met­tre en place au début

        1. Oui, la cap­sule, c’est pour le per­so et encore, c’est mod­i­fi­able. Après, chaque élé­ment comme une arme peut pos­séder son pro­pre sys­tème de col­li­sion.
          Dis­ons que quand on apprend Ogre, on n’a pas à appren­dre aus­si à se servir de l’éditeur. UE4 est une solu­tion com­prenant un édi­teur fort com­plexe, mais très puis­sant, et un moteur de jeu. C’est prob­a­ble­ment de là qu’est venue ta dif­fi­culté.

  10. A pos­te­ri­ori rien… juste une fonc­tion qui s’écrit dif­férem­ment, mais pour le reste, je n’ai pas eu de retour.
    La 4.8 apporte des fonc­tion­nal­ités sup­plé­men­taires à la 4.7, mais de toute façon, il est impos­si­ble d’être exhaus­tif sur ce moteur. Quand il y aura des évo­lu­tions impor­tantes, je les trait­erai dans les prochains vol­umes.

  11. Re-Hel­lo,
    Une dernière ques­tion (atten­tion je dis tou­jours ça!! ;))
    Je débute sur UE 4.8 et par rap­port à tes bouquins qui font référence à UE 4.7, quelles dif­férences vais-je ren­con­tr­er entre la pra­tique sur le soft et la lec­ture…? (rel­a­tive­ment à ce qui a changé entre les deux ver­sions).
    Mer­ci d’avance

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :