Neuro-adaptive Learning : Livre blanc sur l’intelligence artificielle appliquée à la Formation

IL&DI, Cab­i­net indépen­dant spé­cial­isé en con­seil et stratégie auprès des organ­ismes et des pro­fes­sion­nels de la for­ma­tion et Woonoz, société spé­cial­isée dans l’apprentissage adap­tatif vien­nent de pub­li­er un livre blanc gra­tu­it inti­t­ulé “LES NEUROSCIENCES ET AU SECOURS DE LA PERFORMANCE DES FORMATIONS”. Je vous pro­pose dans cet arti­cle de vous intro­duire le livre de 56 pages au for­mat PDF et je vous invite ensuite, si le con­tenu vous intéresse, à télécharg­er ce dernier et pren­dre con­nais­sance de ce dernier.

Quelques chiffres:

  • 80 % des infor­ma­tions délivrées lors d’une for­ma­tion sont oubliées dans les 7 jours.
  • 32 mil­liards d’euros sont investis en France chaque année pour la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle pour adultes
  • 67 heures par an et par sta­giaire, soit plus d’un mil­liard d’heures chaque année dans l’Hexagone

L’adap­tive learn­ing est un sys­tème d’apprentissage per­son­nal­isé qui s’adapte au niveau des apprenants avec, pour les out­ils les plus effi­caces, une tech­nolo­gie per­me­t­tant de faire mémoris­er durable­ment l’information dans un délai de for­ma­tion opti­misé.

On définit l’ap­pren­tis­sage comme “une mod­i­fi­ca­tion rel­a­tive­ment  per­ma­nente du com­porte­ment qui mar­que un gain de con­nais­sance, de com­préhen­sion ou de com­pé­tence grâce aux sou­venirs mémorisés. La mémoire est le fruit de cet appren­tis­sage, la trace con­crète qui en est con­servée dans nos réseaux de neu­rones.”

En péd­a­gogie, on par­le typ­ique­ment de deux types de mémoire : la court terme (CT, ou mémoire de tra­vail) et la long terme (LT).

Les phas­es de mémori­sa­tion sont les suiv­antes :

  1. Encodage (= acqui­si­tion de nou­velles con­nais­sances)
  2. Stock­age (=réten­tion)
  3. Récupéra­tion (=rap­pel de l’information à la con­science)

La mémoire est donc au coeur du proces­sus d’ap­pren­tis­sage. Com­pren­dre, c’est bien, mais il faut égale­ment mémoris­er.

Pour con­solid­er, il faut réac­tiv­er plusieurs fois la “trace mnésique” d’une infor­ma­tion nou­velle­ment acquise, pour que cette dernière passe de la CT à la LT. C’est surtout au début que la trace est frag­ile. Il faut créer des liens, des asso­ci­a­tions, le plus rapi­de­ment pos­si­ble.

Pour amélior­er le proces­sus:

  1. Con­cen­tra­tion de l’attention
  2. Mul­ti­pli­er les médias (les sens)
  3. Utilis­er l’émotion pour cap­tiv­er et ancr­er
  4. Gér­er le rythme dynamique­ment
  5. Gér­er la dif­fi­culté dynamique­ment

Et c’est là que l’IA inter­vient: NEUROLEARNING et ADAPTIVE LEARNING — surtout dans les 2 derniers élé­ments.

Au final, on retien­dra ces deux déf­i­ni­tions:

  • L’adap­tive learn­ing per­met d’ajuster le déroule­ment et/ou le con­tenu d’une for­ma­tion pour pro­pos­er une  meilleure expéri­ence indi­vidu­elle d’apprentissage sous les angles suiv­ants: Par­cours, con­tenus, répéti­tions, com­plé­ments.
  • Le neu­rolearn­ing est une approche méthodologique qui applique les enseigne­ments issus des neu­ro­sciences à la for­ma­tion, croisant ain­si intu­itions et théories péd­a­gogiques avec des faits sci­en­tifique­ment étab­lis.

Et donc, IA + neu­ro­sciences = neu­ro-adap­tive learn­ing

Pour résumer: l’idée est de pro­pos­er aux apprenants une meilleure expéri­ence indi­vidu­elle d’apprentissage, au niveau de leur par­cours dans la for­ma­tion, des con­tenus qui leur sont offerts, du rythme des révi­sions et des com­plé­ments qui pour­raient leur être les mieux adap­tés.

Je vous laisse décou­vrir ces approches plus en détail dans ce livre blanc gra­tu­it, avec notam­ment la méth­ode des 3 courbes et la mise en place d’un indi­ca­teur de mesure d’efficacité d’une for­ma­tion comme le TPEC (Taux de Per­son­nes En Com­pé­tences) ou RSP en anglais.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :