L’Intelligence Artificielle au CES 2019

Le Con­sumer Elec­tron­ics Show (CES) est le plus impor­tant salon con­sacré à l’innovation tech­nologique en élec­tron­ique grand pub­lic. Il se tient annuelle­ment à Las Vegas au Neva­da et il est organ­isé par la Con­sumer Tech­nol­o­gy Asso­ci­a­tion. On y par­le bien enten­du d’IA pour le grand pub­lic. Ce qui suit est un extrait de l’excellent “Rap­port CES 2019″ d’Olivi­er Ezrat­ty (télécharge­able sur son site, 416 pages au for­mat PDF).

L’IA était encore plus omniprésente au CES 2019 qu’en 2018. C’en est au point que d’ici quelques années, on n’en par­lera prob­a­ble­ment plus. Elle se sera fon­due dans presque l’intégralité des pro­duits inté­grant du logi­ciel et des don­nées. Dès qu’un pro­duit ou un usage génère des don­nées, chiffres, textes, voix, musique ou images, l’IA peut les exploiter pour réalis­er : des pré­dic­tions, de la seg­men­ta­tion, de la clas­si­fi­ca­tion, de la recon­nais­sance d’objets dans les images, vidéos et le lan­gage.

Au CES 2019, l’IA était surtout vis­i­ble dans les innom­brables pro­duits pilota­bles par la voix et qui sup­por­t­ent en par­ti­c­uli­er Google Assis­tant et Ama­zon Alexa. Ils rival­i­saient dans leur présence sur le salon […] Nom­bre d’acteurs de l’industrie choi­sis­sent l’un ou l’autre, et par­fois les deux, et ajoutent des acteurs tiers selon les besoins comme Bix­by de Sam­sung ou Nuance et DuerOS de Baidu ou Tmall Genie d’Aliba­ba s’ils ciblent le marché chi­nois.

La liste des appareils à com­mande vocale con­tin­ue avec les véhicules à con­duite assistée ou autonome, pour tir­er la chas­se d’eau ou com­man­der son PQ avec les WC con­nec­tés de Kohler ou pour pilot­er le dis­trib­u­teur de cro­quettes pour chien de Pet­net [.…]

De manière plus dis­crète, l’IA est enfouie dans les objets con­nec­tés et sys­tèmes qui réalisent des pré­dic­tions et des recom­man­da­tions. On la trou­ve ain­si dans les bross­es à dents con­nec­tées comme dans nom­bre de sys­tèmes de ges­tion de la mai­son con­nec­tée.
Les objets les plus poly­va­lents à base d’IA sont les robots mais ceux que l’on pou­vait ob-serv­er au CES 2019 n’allaient pas plus loin qu’en 2018.

L’IA éthique et respon­s­able, respectueuse de la vie privée des util­isa­teurs était aus­si à l’ordre du jour, avec la promesse du « pri­va­cy by design » […]

L’un des thèmes clés était celui de l’IA « émo­tion­nelle », vu à dif­férents endroits comme chez le Français Datakal­ab qui analyse les émo­tions dans les vis­ages d’audiences, avec le robot du stand de Neu­ro­da­ta Lab qui était capa­ble d’identifier sept émo­tions dif­férentes de plusieurs per­son­nes et d’y réa­gir, chez Empath qui analyse les émo­tions dans la voix, ain­si que chez Nuance avec son assis­tant vocal Drag­on Dri­ve pour les auto­mo­bilistes qui analyse la tonal­ité de la voix ain­si que les mou­ve­ments des yeux et de la tête, per­me­t­tant de détecter cer­taines émo­tions. Ce dernier exploite les APIs d’Affectiva. Cela per­met d’adapter la réponse des sys­tèmes embar­qués, jusqu’à créer des pub­lic­ités ciblées en fonc­tion de ce que les pas­sagers et con­duc­teurs obser­vent à l’extérieur du véhicule.

Tou­jours sur l’IA, j’ai vu émerg­er une nou­velle expres­sion, celle de « deep data », util­isée pen­dant le keynote de Gin­ni Romet­ty, la CEO d’IBM. Cela cor­re­spond aux vastes don­nées non util­isées. Le monde ne col­lecterait que 1% des don­nées utiles.”

Mer­ci à Olivi­er Ezrat­ty pour cet immense tra­vail de col­lecte de don­nées et d’analyse.  Je vous recom­mande fort de lire l’intégralité du rap­port qui est éclairant à plus d’un titre.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :