Véhicule autonome via la Nvidia PX Drive Pegasus

Je vous avez déjà par­lé de la PX Dri­ve 2 avec la course de F1 élec­triques autonomes Rob­o­race dans cet arti­cle. Lors de la GTC 2017, Nvidia a dévoilé Dri­ve PX Pega­sus, une évo­lu­tion de cette carte, 10 fois plus puis­sante que la généra­tion précé­dente. Bap­tisée Pega­sus, cette nou­velle mou­ture per­met de faire rouler des voitures de niveau 5, c’est-à-dire sans con­duc­teur. Un mon­stre tech­nique capa­ble de gér­er plus de 320 tril­lions d’opérations par sec­on­des. Pega­sus sera disponible mi-2018.

Les expli­ca­tions de David Nogueira, envoyé spé­cial à Munich pour 01 Net:

Selon les numériques: “Cette puis­sance de cal­cul est notam­ment atteinte grâce à l’utilisation d’unités de cal­cul opti­misées pour le deep-learn­ing et appelées Ten­sor Cores par Nvidia. Ces 320 TOPS sont par ailleurs néces­saires pour le traite­ment des don­nées en prove­nance des cap­teurs, des caméras, des radars et autres LIDAR, plus nom­breux sur un véhicule de niveau 5.

Un total de 16 cap­teurs peut ain­si être géré en temps réel par un sys­tème Pega­sus. Sans oubli­er la redon­dance oblig­a­toire du sys­tème.”

Les car­ac­téris­tiques tech­niques sont les suiv­antes:

Son arrivée sera accom­pa­g­née d’un nou­veau SDK pour la plate­forme logi­cielle pro­posée par le con­struc­teur, en charge de pren­dre en compte ce qui se passe à l’intérieur du véhicule : Dri­ve IX.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :