Comparatif de softs de Scan 3D sur un bâtiment en passant par un drône

Il y a quelques temps, je vous avais présen­té le logi­ciel de pho­togram­métrie pho­to­scan d’Agisoft. Cette fois-ci, c’est mon ami et col­lègue Greg “Aou” (oui, un autre Greg) qui s’y colle avec d’autres logi­ciels. Ce Week-end, sa douce n’étant pas là, il s’est dit “et si je scan­nais un bâti­ment avec un drone et que je fai­sais une recon­struc­tion 3D” — et ça, entre un cahi­er des charges à rédi­ger et deux jeux à livr­er… Ouaip, c’est comme ça qu’il occupe ses journées de détente… et je ne vous racon­te même pas ce qu’il fait de ses soirées…

Le projet

Son équipement: un Drone Phan­tom 3 Pro (Bon, c’est pas le matos de merde qu’il a notre Greg).

12804727_10153908696947141_3936631060761890674_n

Avec son cap­teur 12.4 MP, l’appareil prend des pho­tos en réso­lu­tion de 4000x3000 pix­els.
La bat­terie est de type Lithi­um Polymère (LiPo) et a une capac­ité de 4480 mAh.
Il fonc­tionne à la fois sous Android et iOS.

Sa cible: mai­son bucol­ique au cœur de la Suisse (un local de gym en fait… )
12795068_10153908697402141_608587883268736810_o

Logiciels envisagés

Le logi­ciel Autodesk ReCap Stu­dio: ReCap (pour REal­i­ty CAP­ture) est une tech­nolo­gie per­me­t­tant de traiter des nuages de points. La solu­tion cloud qui a été choisie s’appelle ReCap 360 qui n’est rien d’autre que ReCap Pho­to venant de chang­er de nom.

Coté licences, ReCap Free, la ver­sion gra­tu­ite qui per­met de lire la plu­part des nuages de points de pro­jets déjà assem­blés avec la pos­si­bil­ité de net­toy­er, de faire des coupes,  d’enregistrer des vues et bien sûr de faire la liai­son avec les pro­duits de mod­éli­sa­tion Autodesk à l’aide des for­mat RSC / RCPReCap 360  existe en ver­sion d’essai 30 jours et englobe les fonc­tion­nal­ités de ReCap Free en ajoutant des out­ils de mesures, des éti­quettes ain­si que le ser­vice pho­togram­métrie hébergé sur le cloud (25 Gb de stock­age).

Memen­to per­met d’importer des mesh­es haute réso­lu­tion dans divers for­mats (RCM, OBJ, STL, PLY), et pro­pose des fonc­tions d’analyse, net­toy­age, cor­rec­tion, pub­li­ca­tion et export pour tous les usages liés au scan 3D, y com­pris le web, les sup­ports mobiles et l’impression 3D. Autodesk vise avec ce pro­duit un large pub­lic : artistes, secteur du pat­ri­moine, médi­cal, ciné­ma, jeu vidéo, ingénierie, et plus générale­ment toutes les per­son­nes util­isant le scan 3D.

Le logi­ciel est gra­tu­it, pour l’instant, car il est encore en phase bêta. Vous pou­vez le télécharg­er à par­tir de cette page ain­si que plusieurs sam­ples pour les tests.

C’est une solu­tion com­plète pour faire de la recon­sti­tu­tion 3D hyper réal­iste et pré­cise à par­tir de pho­tos, mais qui per­met égale­ment la généra­tion de nuages de points ultra dens­es. Le logi­ciel Agisoft peut être util­isé pour de nom­breuses appli­ca­tions telles que la pho­togram­métrie, l’architecture, la con­ser­va­tion, la recherche, etc.

La vidéo suiv­ante vous présente com­ment utilis­er le logi­ciel pour faire ce que Greg a réal­isé — non ce n’est pas lui qui s’est masqué pour la vidéo (d’ailleurs, pourquoi ce gars porte t-il un masque d’abord???).

La solu­tion existe en édi­tion stan­dard pour 179$ et la ver­sion pro pour 3499$. Les dif­férences entre les deux sont sur cette page.

C’est un out­il d’édition qui four­nit les mêmes ser­vices.  Le ray­Cloud -dernière inno­va­tion de Pix4D incluse dans Pix4Dmap­per- com­bine le nuage de points 3D avec les images orig­i­nales pour une visu­al­i­sa­tion facile, ain­si qu’une anno­ta­tion séman­tique très pré­cise qui améliore la ges­tion de votre pro­jet.

La ver­sion dis­cov­ery est gra­tu­ite, mais la ver­sion pro com­mence à 260€/mois (ou 6500€).

Bilan

Voici les com­para­t­ifs des softs de recon­struc­tion 3D par pho­tos avec drone. Seul Recap360 d’Autodesk n’a pas été testé car son sys­tème d’évaluation ne per­met d’utiliser que 50 pho­tos (donc mau­vais point pour lui), les soft­wares suiv­ants lui ont per­mis de traiter les quelques 130 pho­tos. Bilan: Memen­to le plus intu­itif, Agisoft le plus com­plet pour l’édition, Pix4D map­per le mieux inter­facé directe­ment avec le drone.

Pour le mod­èle, la réso­lu­tion des tex­tures est divisée par deux (2048 par 2048 au lieu de 4096 par 4096). Dû à un soucis d’export avec Memen­to qui est en ver­sion bêta rap­pelons-le. Plus un upload chao­tique du mod­èle dans Sketch­fab… Il fau­dra sûre­ment ajouter une passe dans Blender ou 3dsmax afin d’optimiser le ren­du, même si cela ral­longe le work­flow.

Pho­to­scan d’Agisoft:Agisoft - cameras views Agisoft - Mesh Memento - shaded material Pix4D Map­per, vue des dif­férentes posi­tions de la caméra: Pix4D mapper - cameras views
Pix4D Map­per, vue en nuage de points:
Pix4D mapper - cloud of points view
 
Voici au final le résul­tat de la recon­struc­tion dans un mod­èles 3D. Tout d’abord, sans les matéri­aux (Memen­to):
Memento - shaded no material
Pix4D map­per, Mesh recon­stru­it :Pix4D mapper - Mesh
Je vous invite à tester directe­ment en 3D le mod­èle (vous pou­vez le tourn­er à la souris, zoomer, etc.):

Le résul­tat est plutôt sym­pa non? Vous pou­vez con­tac­ter Greg via son linkedin et retrou­ver ses autres réal­i­sa­tions et travaux.

Au delà de la mod­éli­sa­tion de ter­rain exis­tant, ce qui est déjà très pra­tique, notam­ment en archi­tec­ture, la par­tie qui me branche le plus c’est le pas­sage du réel au virtuel, puis de nou­veau au réel avec l’impression 3D. Certes, pour l’instant, ce sont de vul­gaires représen­ta­tions en plas­tique, mais c’est déjà top pour faire des maque­ttes de présen­ta­tion de bâti­ment, si vous avez un grand jardin, pour le refaire et simuler les con­struc­tions et plan­ta­tion dessus. Mais, vous pou­vez aus­si réalis­er des fig­urines de geeks ! Non, plus sérieuse­ment, l’impression 3D n’est qu’à ses débuts. Je ne sais pas si vous avez déjà approché une de ces machines à com­mande numérique (CN) qui peu­vent fab­ri­quer des pièces en bois, usin­er du métal, etc.
J’imagine un Fablab dans chaque ville avec un ate­lier com­plet: vous avez un pièce cassée pour votre auto… pas de soucis, scan­nez la et venez faire une copie au fablab ! Mieux encore, venez amélior­er vos pièces exis­tantes… hack­ez tout votre foutu matériel ! Reprenez pos­ses­sion de vos objets du quo­ti­di­en, il y a a déjà telle­ment d’années qu’ils ont pris pos­ses­sion de vous  ! Ne lais­sons pas aux indus­triel le pou­voir d’utiliser la tech­nolo­gie à leur seul avan­tage: la sci­ence et la tech­nolo­gie sont l’affaire de tous, elles doivent prof­iter à tous !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :