Le langage C#

–> Voir Les meilleures librairies pour C/C++/C#

News:

  • Mai 2017: Sor­tie de Mono 5.0.0 - sup­port com­plet de C#7. Inté­gra­tion de l’outil de con­struc­tion open source msbuild et autres nou­veautés.
  • Octo­bre 2016: Microsoft tra­vaille sur Cor­eRT afin d’offrir une com­pi­la­tion native à 100 % pour les pro­grammes écrits en C#. Cor­eRT intè­gre en son sein le com­pi­la­teur à la volée Ryu­JIT qui per­met de com­pil­er le byte­code en code natif spé­ci­fique à chaque sys­tème d’exploitation (Lin­ux, Win­dows, OS X). Pour porter C# encore plus loin, c’est-à-dire dans des envi­ron­nements non équipés d’outils .Net, Microsoft envis­age de tran­spiler le code .Net en code C++ qui pour­rait être com­pilé par la suite avec un com­pi­la­teur appro­prié pour cibler une plate­forme quel­conque.
  • Juin 2004: Sor­tie de Mono, mise en œuvre open source de la plate­forme de développe­ment Microsoft .NET basée sur la CLI (per­me­t­tant d’utiliser C# sous Lin­ux par exem­ple).
  • 2002: Sor­tie du lan­gage com­mer­cial­isé par Microsoft (.NET frame­work 1.0 et 1.1).

Expli­ca­tions:

  • Lorsqu’on développe une appli­ca­tion .Net, elle peut fonc­tion­ner sous Lin­ux, Win­dows, OS X, Android et iOS. Voir Xam­arin.
  • Le code ne s’exécute pas native­ment, mais s’appuie sur la machine virtuelle CLR (Com­mon Lan­guage Run­time) du frame­work .Net afin d’exécuter le code inter­mé­di­aire généré.

Voir page Wikipé­dia (avec notam­ment les dif­férences avec C++ et Java).

 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :