Les piles électriques

  • Selon ces tests, une pile NiMH stock­ée au réfrigéra­teur a 29% plus de capac­ité (1.4x) que celle gardée à air ambiant. Le froid lim­ite le décharge­ment d’une pile / bat­terie NiMH.
  • La charge ion­ique du sodi­um est 2x > lithi­um. En util­isant du dioxyde de man­ganèse comme cath­ode et un type de phos­phate de sodi­um pour l’anode, on peut con­stru­ire une pile AA Eau/Sel recharge­able sûre et abor­d­able avec une haute den­sité d’énergie. Trop volu­mineux pour du portable toute­fois (source)
  • Sanyo/Panasonic Eneloop, la référence en terme de piles recharge­ables (22€ les 8 AA sur Ama­zon) — Tron­ic (Lidl), un meilleur rap­port prix/durée (1€/pile)? Atten­tion toute­fois à la décharge (FAD garan­tit qu’il reste au moins 75% sur un an de non-util­i­sa­tion) et à la tenue dans le temps.
  • Chaque pile recharge­able pos­sède une inten­sité (en mAh) “idéale” de charge. Dépass­er cette inten­sité va charg­er plus vite, mais les bat­ter­ies auront une durée de vie plus courte (si on ne les détru­it pas tout court).
  • Peut-on recharg­er des piles alca­lines “non-recharge­ables” ? La réponse est oui !

 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :